Les statistiques Instagram
REAL TALK

Statistiques Instagram : Pourquoi J’ai Saturé

Bonjour vous !

À l’heure où Instagram fonctionne plus que jamais selon les statistiques, j’ai décidé de faire machine arrière.

Pression, mauvaises ondes je vous dis tout à propos de mon changement d’optique et vous explique pourquoi j’ai saturé concernant les statistiques Instagram.

Histoire de mon compte Instagram @onlybrightness

Ne vous inquiétez pas, cette section va être ultra rapide ! 😀

Mais, avant de répondre à la question au sujet des statistiques Instagram et pourquoi j’ai saturé, il faut quand même remettre les choses dans leur contexte.

J’ai débarqué sur ce réseau social en 2013. Je fais donc partie des ancêtres (LOL).

Au début, tout comme pour mon blog, c’était un pur hobby !

Passionnée depuis toute petite par la photo (que ce soit les prendre, ou les regarder),

-Petit aparté : je m’excuse auprès de ma famille et de mes meilleurs amis pour les avoir soulé à regarder des albums des heures entières. Mais, Sorry not sorry, je ne vais surement pas arrêter ! –

Je reprends donc où j’en étais…

au fil du temps, j’ai commencé à être contactée par des marques, faire des collaborations et compagne.

Vous savez très bien comment ça marche.

chose qui m’a évidemment fait très plaisir !

Les années passent, la vie change.

Je deviens maman en 2017, puis je crée ma société de rédaction web en janvier 2018.

Et, Instagram évolue entre temps, passant d’un simple réseau social où on partage ses photos préférées, à une plateforme de business.

 

instagram statistique onlybrightness - Statistiques Instagram : Pourquoi J'ai Saturé

Les statistiques sont anxiogènes

Je ne me suis jamais considérée comme une VRAIE blogueuse, ou une VRAIE instagrameuse.

J’ai toujours voulu préserver l’aspect HOBBY.

Mais, ce serait mentir que de dire que je n’ai jamais été impactée de voir des statistiques en baisse, ou, à l’inverse, de constater une augmentation de la visibilité.

Je connais certaines filles qui en ont même fait un burnout.

C’est très sérieux. Dépression, sentiment que plus on produit, moins on est productif.

Je ne suis pas dans ce cas de figure, car Instagram n’est pas mon métier. Mais si ça l’avait été ?

Les statistiques Instagram sont donc anxiogènes.

Je défie toutes créatrices de contenus sur Instagram de ne pas avoir checké ses statistiques quelques minutes après avoir posté. Juste pour voir si c’est une publication qui « marche » ou si ce sera un flop.

J’ai donc désactivé mon compte professionnel et, ainsi, les statistiques.

Les statistiques Instagram et la notion de dépendance

Comme je le disais juste au-dessus, il y a cette notion de dépendance malsaine.

Regarder constamment son téléphone pour voir si une publication Instagram fait du like.

Et j’en suis également coupable ! Car c’est plus fort que nous. C’est une addiction, et pour certaine personnes, une véritable obsession.

J’ai décidé de dire STOP à tout ça en repassant en profil personnel.

Alors, bien sûr, je ne vais pas vous faire croire que je ne vais plus aller regarder mes publications etc.

Mais, plus rarement, et avec beaucoup plus de recul.

Car finalement sur Instagram, on n’en a jamais assez.

On n’est jamais réellement satisfait des statistiques d’une publication.

On en veut toujours plus.

 

logo instagram - Statistiques Instagram : Pourquoi J'ai Saturé

- de statistiques instagram, + de liberté

Je pense honnêtement que c’est une très bonne façon de libérer l’esprit.

En désactivant les statistiques Instagram, tu enlèves une forme de poids qui pèse (parfois lourd, pour les véritables comptes professionnels), sur les épaules.

Je serais curieuse de savoir combien de filles (et hommes) sur Instagram ont déjà voulu tout arrêter, ou, au moins, lever le pied ?

Si vous saviez combien de discussions j’ai pu avoir avec des filles d’instagram où l’on parlait statistiques, pourquoi elles baissent, comment elles vont faire pour les marques, ou pour gagner leur vie (car pour certaine c’est leur métier).

Aussi, un profond sentiment d’injustice lorsque une créatrice de contenus se donne à fond pour proposer des choses sympas et qu’elles n’ont que très peu de visibilité. Et je compatis tellement. Car c’est du temps, beaucoup de temps investi !

Et c’est exactement TOUT CE QUE JE NE VEUX PAS.

C’est aussi ici qu’entre en jeu la notion de dépendance, et de business.

statistiques marketing réseaux sociaux - Statistiques Instagram : Pourquoi J'ai Saturé

Source JDN

Instagram n'est plus un réseau social à part entière

C’est une plateforme de marketing, où énormément de publications sont là dans le but de vous vendre quelque chose.

Je remercie l’algorithme de ne jamais me proposer des comptes qui ne correspondent pas du tout à ma vision des choses.

Mais, je pense tout de même à la jeune génération.

Que ce soit pour Instagram, Tiktok, et autres, comment les jeunes perçoivent les choses ?

Ont-ils conscience que ce n’est qu’un monde imaginaire, pour la plupart ?

Que nous sommes des produits de consommation ( et j’en fais partie) ?

Je vous conseille d’ailleurs de regarder le documentaire sur Netflix : « Derrière nos écrans de fumée ».

Je pense même qu’il devrait être diffusé dans les collèges et lycées !

Ce que je pense d'Instagram aujourd'hui

J’ai l’impression de vraiment faire partie de la vieille école.

Comme les anciens qui prônent le « C’était mieux avant ».

En fait, cela fait partie de l’évolution des choses.

Mais, nous n’avons aucune obligation d’évoluer avec elles.

Je peux donc vous dire que j’ai du mal à m’identifier à l’Instagram d’aujourd’hui.

Cela ne veut pas dire que je souhaite quitter cette plateforme. Mais, plus que jamais, je place en priorité la notion de PLAISIR :

  • Plaisir de poster,
  • Plaisir de liker,
  • Plaisir de commenter,
  • Et plaisir de vous répondre.

Je souhaite éradiquer les « IL FAUT » :

  • il faut que je poste,
  • il faut que j’aille répondre à mes commentaires,
  • il faut que je sois plus créative,
  • il faut que la publication marche car sinon c’est la honte,
  • il faut que je sois plus assidue…

Et la liste est longue.

Ce que je veux par dessus tout c’est garder mon authenticité.

Je sens bien que je ne rentre pas vraiment dans le moule. Et je ne compte pas me plier pour y rentrer.

Qui m’aime me suive ! 😁

 

statistique instagram addiction - Statistiques Instagram : Pourquoi J'ai Saturé

Concernant les collaborations Instagram sur @onlybrightness

Concernant les collaborations avec les marques sur Instagram, je ne vais pas changer ma ligne de conduite.

Cela fait déjà longtemps que mon compte est composé à 80% de publications basiques et à 20% de publications en partenariat avec des marques.

Je continuerai à travailler avec des marques que j’aime, si celles-ci souhaitent toujours travailler avec moi (statistiques, statistiques… !)

J’ai déjà pas mal modifié mon compte Instagram ces dernières semaines.

Je publie ce que j’aime, quand je veux ! 😀

Il ne va donc pas changer. Mon compte sera identique à ce qu’il est aujourd’hui.

(Bien que du changement soit à venir, car je déménage dans quelques mois, oui, encore ! 😄)

Instagram et vie quotidienne

Je suis maman.

Je suis aussi entrepreneuse.

(Si le sujet vous intéresse, je vous invite à lire mon article témoignage d’une maman freelance !)

Et ça prend du temps tout ça !

Mon activité de rédactrice web se développe. Et j’en suis ravie. Le travail paye, au sens propre comme au figuré. C’est très important d’un point de vue du développement personnel. Mais ça, c’est un autre sujet !

Même si j’arrive plus ou moins à jongler entre ces différents rôles, je ne veux plus donner (trop) d’importance à Instagram.

En tout cas, pas plus que ce qu’il ne mérite (à mon niveau bien sûr. Je précise encore que je ne parle pas pour les personnes qui en ont fait leur métier !).

Je me suis surprise à dire à ma fille quand elle m’a sollicitée : « Attends, maman est en train de publier sa photo ».

What ?

Voilà, c’est tout ce que je ne veux pas.

Ma fille, ma famille, mes amis = MA PRIORITÉ.

Puis mon travail, puis le reste.

Aussi, je n’ai pas envie que ma fille grandisse en voyant sa mère constamment checker son téléphone.

Je ne veux pas refléter cette image.

Et, soyons honnêtes, montrer le mauvais exemple ! Déjà que je suis toujours sur l’ordi !

Mais, elle sait que c’est le « travail de maman ».

Statistiques Instagram : pourquoi j'ai saturé. Petite conclusion et on n'en parle plus ! 😀

Je suis aujourd’hui une femme épanouie.

Beaucoup de projets sont en cours, que ce soit dans ma vie perso, que dans ma vie pro.

Vous en serez informés en temps et en heure !

Ma vision des choses, ma vision d’Instagram a énormément changée cette année.

Je ne veux pas être esclave de mes réseaux, esclave de mon téléphone.

Ce petit objet diabolique !

Plaisir, authenticité, partage, sont et resteront mes maîtres mots 🤩

Aussi, je tiens à souligner que j’ai fait des rencontres formidables grâce à Instagram.

Et même des rencontres au bout du monde. De très belles amitiés sont nées et j’en suis vraiment heureuse.

IG m’a aussi aidée lorsque je suis arrivée à Toulouse et que je ne connaissais absolument PERSONNE.

Un réseau social ça a du bon, lorsque c’est bien utilisé 🙌

 

Les statistiques Instagram  - Statistiques Instagram : Pourquoi J'ai Saturé

J’espère vous avoir éclairée.

Cet article, comme l’intégralité de mon blog, est le reflet de mes sentiments personnels.

Il n’a en aucun cas pour but de juger, d’influencer qui que ce soit.

J’expose mon point de vue afin de vous fournir une explication aux changements récents sur mon compte, que j’ai toujours considéré comme étant « semi-professionnel ».

Je vous dis à très bientôt !

Gardez le plaisir,

blog mode toulouse onlybrightness Vanessa - Statistiques Instagram : Pourquoi J'ai Saturé

Disclaimer :

Pour être encore plus claire  !

Je prends les devants, avant que les détracteurs ne fassent leur job 😀

« Si t’aimes plus Instagram, pourquoi tu y restes ? »

J’aime toujours Instagram. Je conserve mon compte.

Ce qui change c’est ma vision de le gérer et de l’aborder.

Je vais continuer à publier, interagir, et partager ce que j’aime.

That’s it !

« Elle critique Instagram, mais ne dit pas non aux collabs hein »

Et pourquoi refuser de partager quelque chose qui me plait ?

Ce serait comme refuser un joli cadeau de Noël : idiot.

Et pour être transparente avec vous, je n’ai presque jamais été payée pour des partenariats.

Je demande une rémunération aux marques lorsqu’il s’agit  de la rédaction d’un article de blog. Étant rédactrice web, et investissant du temps dans la rédaction, ça me parait logique.

Tout comme lorsqu’une marque a des exigences particulières qui demandent beaucoup de temps et de création.

Vanessa, blogueuse lifestyle et rédactrice web à Toulouse

Share if you care !

3 commentaires

  • mlu

    Merci Vaness’, pour ces mots qui font du bien et qui vont te faire du bien, dans une époque où ce qu’on montre sur instagram doit être, selon moi, en harmonie avec ce qu’on veut bien montrer de ce petit bout de Nous que nous partageons.
    Old School comme toi, Je vois davatange cette plateforme comme un moyen de partager avec des contacts aux affinités similaires, et garder un feed qui ressemble à ce que l’on est, ce qu’on aime. Le côte business peut être parfois intéressant mais à outrance, à mettre sa vie entière en scène, c’en est franchement lassant. Fake pics, fake life et vraie souffrance peut-être derrière.?

    Pour en revenir à ton parcours, sur tes premiers contenus il y a tant d’années, tu as toujours eu à coeur de partager tes moments de vie avec simplicité et beauté. Sans superficialité aucune et en toute authenticité.

    Lorsque cela devient un métier, les likes sont comme des shoots d’adrénaline, dont la personne a besoin, et qui peuvent peut être amener à douter là où il n’y a pas à douter, en cas de « mauvaises stats » par exemple.
    Et ça peut conduire à un « échec » potentiel, pire, du burn-out !! – alors que ça reste des stats…!!

    L’important est que tu restes sincère dans ta démarche comme tu l’as toujours fait et que tu ne ressentes plus cette pression.
    Peut-être que certaines choses « évoluent », mais tu le dis bien: tu n’es pas obligée d’évoluer dans ce sens.
    Reste toi-même, surtout! <3

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *